Text Size

Les boites à ciné

Les boites à ciné projetteront "Lulu femme nue" vendredi 26 février.

"À la suite d’un entretien d’embauche qui se passe mal, Lulu décide de ne pas rentrer chez elle et part en laissant son mari et ses trois enfants. Elle n’a rien prémédité, ça se passe très simplement. Elle s’octroie quelques jours de liberté, seule, sur la côte, sans autre projet que d’en profiter pleinement et sans culpabilité. En chemin, elle va croiser des gens qui sont, eux aussi, au bord du monde : un drôle d’oiseau couvé par ses frères, une vieille qui s’ennuie à mourir et une employée harcelée par sa patronne… Trois rencontres décisives qui vont aider Lulu à retrouver une ancienne connaissance qu’elle a perdue de vue : elle-même."


Nous étions une douzaine lors de la séance "Les enfants de Belle Ville", vendredi 27 janvier. A l'issue de la projection, les avis étaient plutôt contrastés.

Prochaine projection "Lulu femme nue" de Sólveig Anspach


Nouvelle saison 2015-2016

Huit films seront présentés: voir onglet programmation.

Première soirée, le vendredi 27 novembre avec la projection de deux films:

"Le roi et l'oiseau" de Paul grimault à 18h30 (film d'animation tout public)

En son château labyrinthique, le roi de Takicardie, triste personnage tyrannique et fat, se pâme d'amour pour une jolie bergère, peinte sur l'une des boiseries de sa chambre. Mais la bergère aime le ramoneur, son voisin. Les tourtereaux prennent la fuite. Furieux, le roi fait rechercher la bergère. Un oiseau, déjà fort occupé à sauver ses petits des coups de fusil dont le roi s'amuse à les cribler, vient en aide aux amoureux éperdus. Afin d'échapper aux sbires du despote, tous les trois se réfugient dans la ville basse. C'est finalement un robot conduit par le monarque qui parvient à les capturer. Désespérée, la bergère promet d'épouser le roi si celui-ci fait grâce au ramoneur et à l'oiseau...

Et, "Pas son genre" de Lucas Belvaux à 20h30

Professeur de philosophie, auteur à succès et amant passager, Clément Le Guern croit mourir quand il apprend qu'il est nommé pour un an dans un lycée d'Arras. Il s'installe à l'hôtel et supporte vaille que vaille son exil. Un rendez-vous dans un salon de coiffure et le voilà qui propose à Jennifer, blonde pétillante, amatrice de karaoké sans prétention et mère d'un petit garçon, de boire un verre. Entre la fille simple qui aime Jennifer Aniston et le garçon compliqué qui cite Kant et Proust se noue une histoire d'amour. Passé le premier rendez-vous, Jennifer se met peu à peu à croire à l'amour de Clément qui finit même par sacrifier l'un de ses précieux week-ends à Paris...

Le dossier de presse est en téléchargement dans la rubrique: "infos sur les films"

Et de nombreuses infos dans la rubrique "feuillets des séances" !

Une collation sera offerte lors de l'entracte à tous nos adhérents présents lors de cette soirée d'ouverture !!!


Vendredi 12 juin, projection de notre dernier film de l'année: Tabou de Miguel Gomes


Vendredi 3 avril, projection de "Octubre de Daniel Véga Vidal


Vendredi 13 mars, "la garçonnière" de Billy Wilder. Ce film sera présenté par Jean-Pierre Bleys. Venez nombreux !

C.C. Baxter est employé à la Sauvegarde, grande compagnie d'assurance. Dans l'espoir d'un avancement il prête souvent son appartement à ses supérieurs qui y emmènent leurs petites amies. Un jour le chef du personnel le convoque et lui apprend qu'il sait tout et lui demande aussi sa clé. Baxter est enfin promu. Mais ce qu'il ignorait c'est que le chef du personnel emmenait dans son appartement la femme dont il était amoureux.


Vendredi 27 février: "Enfance clandestine" de Benjamin Avila. (le feuillet de la séance est en téléchargement)

Argentine 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Les parents de Juan et son oncle Beto sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche.

Pour tous ses amis à l’école et pour Maria dont il est amoureux, Juan se prénomme Ernesto. Il ne doit pas l’oublier, le moindre écart peut être fatal à toute sa famille.

C’est une histoire de clandestinité, de militantisme et d’amour. L’histoire d’une enfance clandestine.

Vendredi 16 janvier: "César doit mourir"

Soirée ciné-tapas de 20h00 à 20h45.

Puis, projection du film des frères Taviani à 20h45.

"Prison de haute sécurité de la Rebibbia, à Rome. Sur la scène du théâtre de l'établissement, une troupe de détenus achève, sous les applaudissments nourris du public, la représentation du «Jules César» de William Shakespeare. Une fois le rideau retombé, les comédiens d'un jour retournent dans leur cellule. C'est le résultat de six mois de travail. Du choix des acteurs à la première de la pièce en passant par la découverte du texte, les frères Taviani ont filmé l'élaboration du spectacle. Tous les acteurs sont des détenus, condamnés à de longues peines, qui découvrent comment l'art peut être un moyen de quitter un temps leur morne quotidien..."


Vendredi 7 novembre, à 20h30:

"Le grande illusion" est le deuxième film proposé cette saison aux boites à ciné.

Monsieur Jean-Pierre Bleys, enseignant en histoire du cinéma sera présent. Nous pourrons donc discuter et échanger avec lui autour du film.


La programmation 2014-2015 est sur le site ainsi que les dates de projection.

Premier film de la saison: "Comme un lion" vendredi 17 octobre à 20h30

Télérama:
Un recruteur de foot l'a dupé, au Sénégal, en lui faisant miroiter un contrat. Et un entraîneur bidon (Jean-François Stévenin, parfait dans la crapulerie) l'a abandonné, à Paris dans un stade désert. En voyant l'ado errer dans les rues, la faim au ventre, on pressent le drame misé­rabiliste, le film à thèse, une sorte de « Dossier de l'écran » 2013. Samuel Collardey, heureusement, porte sur son footeux amateur le même regard clair et tendre que sur le petit paysan de L'Apprenti (prix Louis-Delluc du premier film). C'est un entomologiste qui remplacerait la sécheresse par la bienveillance : loin d'être une chute, le parcours de l'ado devient alors une initiation. Et même une ascension...


Prochaine séance, vendredi 23 mai à 30h30: "Entre nos mains" de Mariana Otéro

 

Sur un matériau a priori austère (...), la cinéaste a réussi un petit bijou de film, aussi politique que théâtral, aussi drôle que dramatique, autant ancré dans le réel le plus âpre que décollant vers le cinéma et la fiction. Les inrockuptibles

 



Prochaine séance, vendredi 28 février: "retour en Normandie" de Nicolas Philibert.

 

Un documentaire soigné esthétiquement, travaillant sur ses sources comme sur ses failles, mettant à nu les clés de son sujet, et restant drôle, émouvant et intelligent, est-il possible ? Après qu’il a été couronné en 2002 avec le contesté Être et avoir, Nicolas Philibert se replonge dans une véritable enquête fondée sur deux questions : comment exprime-t-on une expérience inédite (et qui l’est restée) de cinéma trente ans après les faits ? Quelles sont les armes des cinéastes du réel ? Entre la poétique cinématographique et l’attachement à son sujet, Nicolas Philibert nous plonge dans la construction presque polaristique de son film.

Le dossier de presse de "retour en Normandie"

Les derniers films de l'année:

"Entre nos mains" de Mariana Otéro, le 23 mai

"Si je veux siffler, je siffle" de Florin Serban, le 20 juin


Prochaine séance, vendredi 7 février, à 20h30: "Oslo, 31 aout" de Joachim Trier

Anders sort d'une cure de désintoxication. Il s'est débarrassé de la drogue mais pas de la tristesse incurable qui le ronge. Saura-t-il revenir dans la vie ? Il fait une tentative pour retrouver un poste de journaliste. Sans beaucoup de conviction et sans succès. D'anciennes petites amies ranimeront-elles la flamme du désir ? Et cette femme sereine qui semble posséder le secret de la joie de vivre, pourra-t-elle le lui communiquer ? Ses vieux copains, toujours prompts à lever le coude, quelle tranquillité d'âme peut-il encore partager avec eux ?...


"Le voleur de lumière"

Nous étions très nombreux sur la séance du "voleur de lumière". En effet, 20 personnes (ce qui est un record pour notre association "les boites à ciné" !) étaient présentes. Six nouveaux adhérents ont rejoint le cinéclub et ont profité de la nouvelle formule: carte 6 films pour 30€ à utiliser sur une ou plusieurs années !


Vendredi 10 janvier, projection du "voleur de lumière". Vous pouvez télécharger le livret de la séance.


"La petite Venise" a été très appréciée par l'ensemble des adhérents présents lors de la projection.


Prochaine projection: " La petite Venise" le vendredi 6 décembre.


Vendredi 8 novembre, les boites à ciné projetteront  "le ballon blanc".

« (...)  Le Ballon blanc  est exemplaire de la manière dont le cinéma est capable, à partir de la moindre  situation, de s’ouvrir sur des horizons immenses, d’autant mieux qu’il ne recourt à aucun artifice ni ne sert aucune volonté démonstrative ».

Jean-Michel Frodon, Le Monde, jeudi 7 décembre 1995

Vous pouvez télécharger le feuillet de la séance.

Un document également visible dans la rubrique: infos sur les films


Nous étions 17 personnes lors de la première séance des boites à ciné.

Après la projection nous avons présenté un entretien avec le réalisateur Pablo Giorgelli retraçant la genèse de son film, son écriture, le tournage, le casting et le montage.

La soirée s'est terminée traditionnellement autour d'un verre ou nous avons échangé sur le film et discuté de la programmation de cette nouvelle saison.

Le feuillet de la séance est disponible sur le site.

Prochaine projection: "Le ballon blanc", le 8 novembre


Prochain film: les acacias de Pablo Giorgelli, le 27 septembre à 20h30.

Venez nombreux ...

Vous pouvez télécharger le dossier de presse.

Le premier cadeau de l'année (Libération)


Les films de la saison 2013-2014 :

27 septembre:
Les acacias, Drame réalisé en 2011 par Pablo Giorgelli
Avec German De Silva , Hebe Duarte , Nayra Calle Mamani ...

8 novembre:
Le Ballon blanc, Comédie dramatique réalisé en 1995 par Jafar Panahi
Avec Aïda Mohammadkhani , Mohsen Kafili , Fereshteh Sadr Orfani ...

6 décembre:
La Petite Venise, Drame réalisé en 2012 par Andrea Segre
Avec Zhao Tao , Rade Serbedzija , Marco Paolini ...

10 janvier:
Le voleur de lumière, Drame réalisé en 2010 par Aktan Abdykalykov
Avec Aktan Arym Kubat , Taalaikan Abazova , Askat Sulaimanov ...

7 février:
Oslo, 31 août, Drame réalisé en 2011 par Joachim Trier
Avec Anders Danielsen Lie , Ingrid Olava , Hans Olav Brenner ...

28 février:
Retour en Normandie, Film documentaire réalisé en 2007 par Nicolas Philibert

4 avril:
Entre nos mains, Film documentaire réalisé en 2010 par Mariana Otero

23 mai:
Si je veux siffler, je siffle, Drame réalisé en 2009 par Florin Serban

Dernière séance de l'année 2013-2014: Home de Yann Artus Bertrand


Quelques infos sur le film "Une vie toute neuve" sur le site Transmettre le cinéma.

Prochaine projection vendredi 19 avril à 20h30: "Une vie toute neuve" de Ounie Lecomte, film franco-sud-coréen.

Séoul, 1975. Jinhee a 9 ans. Son père la place dans un orphelinat tenu par des sœurs catholiques. Commence alors l’épreuve de la séparation et la longue attente d’une nouvelle famille. Au fil des saisons, les départs des enfants adoptées laissent entrevoir une part du rêve, mais brisent aussi les amitiés à peine nées. Jinhee résiste, car elle sait que la promesse d’une vie toute neuve la séparera à jamais de ceux qu’elle aime.

La critique du Monde et le dossier pédagogique sont dans la rubrique: "Infos sur les films"


Prochaine projection vendredi 29 mars à 20h30: "Rien de personnel" de Mathias Gokalp avec Jean-Pierre Darroussin.

La société pharmaceutique Muller organise une grande réception à l'occasion du lancement de leur nouveau produit top secret. Au cours de la soirée, les participants sont invités à jouer à un jeu de rôle qui s'avère être en réalité un exercice de coaching pour les cadres de l'entreprise. Progressivement, les rumeurs sur le rachat prochain de la société vont bon train et chacun se retrouve à tenter de sauver sa place ...


Le cinéclub devient les "boites à ciné"


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du Cinéclub, vendredi 15 février à 20h00.

A 20h30, projection de "La visite de la fanfare" d'Eran Kolirin

Un jour, il n'y a pas si longtemps, une petite fanfare de la police égyptienne vint en Israël. Elle était venue jouer pour la cérémonie d'inauguration d'un centre culturel arabe. Malheureusement, à cause de la bureaucratie, d'un manque de chance ou de tout autre concours de circonstances, personne ne vint les accueillir à l'aéroport. Ils tentèrent alors de se débrouiller seuls, pour finalement se retrouver au fin fond du désert israélien dans une petite ville oubliée du monde. Un groupe de musiciens égarés au beau milieu d'une ville perdue. Peu de gens s'en souviennent. Cette histoire semblait sans importance...


Attention, suite à des problèmes de droits de diffusion, nous sommes obligés de changer le film initialement prévu le vendredi 25 janvier.
A la place de "changement d'adresse", d'Emmanuel Mouret, nous diffuserons "Louise Wimmer", de Cyril Mennequn (2012).


Après une séparation douloureuse, Louise Wimmer a laissé sa vie d’avant loin derrière elle. A la veille de ses cinquante ans, elle vit dans sa voiture et a pour seul but de trouver un appartement et de repartir de zéro. Armée de sa voiture et de la voix de Nina Simone, elle veut tout faire pour reconquérir sa vie.


Prochaine projection: le vendredi 25 janvier, "changement d'adresse" d'Emmanuel Mouret.

 

Pour lire quelques critiques sur le film: onglet: "infos sur les films".


Lors de la séance du vendredi 21 décembre, nous étions 11 personnes dans la salle. Avant la projection, nous avons présenté le film "ressources humaines". Après la séance, lors du traditionnel "verre de l'amitié", une discussion informelle s'est engagée essentiellement sur la dureté du film et les relations entre les différents personnages.


15 personnes étaient présentes pour la projection du film: "Frozen River". Téléchargez le livret de la séance ici.

Prochaine projection "ressources humaines" de Laurent Canté le vendredi 21 décembre à 20h30.

  • Frank, jeune étudiant dans une grande école de commerce, revient chez ses parents le temps d'un stage qu'il doit faire dans l'usine où son père est ouvrier depuis trente ans. Affecté au service des ressources humaines, il se croit de taille à bousculer le conservatisme de la direction qui a du mal à mener les négociations sur la réduction du temps de travail. Jusqu'au jour où il découvre que son travail sert de paravent à un plan de restructuration prévoyant le licenciement de douze personnes, dont son père
  • Vous pouvez télécharger dans la rubrique infos sur le films de nombreux documents analysant différents aspects du film.

Une nouvelle année commence pour le cinéclub. Nous espérons que vous serez nombreux à rejoindre cette association Bouchemainoise. Vous pouvez consulter la liste des films qui seront projetés cette automne dans la rubrique "programmation".

Prochaine projection: "les toilettes du pape", vendredi 5 octobre

Les toilettes du pape, de César Charlone et Enriqué Fernandes

  • 1988, à Melo. Cette petite ville uruguayenne à la frontière brésilienne, qui survit essentiellement de la contrebande, attend fébrilement la visite du pape Jean-Paul II. Beto, notre héros, pense avoir trouvé la meilleure source de revenus, des toilettes publiques où les nombreux pèlerins attendus pourront venir se soulager. Mais avant de pouvoir construire ses toilettes, et malgré l'hostilité de sa famille, Beto va devoir multiplier les allers-retours de plus en plus risqués à la frontière, sur son vieux vélo, pour passer des produits de contrebande..

La projection du film California dreamin' a clôturé cette première année d'existence du cinéclub. L'association regroupe désormais 38 adhérents.


5 nouvelles adhésions lors de la projection du film "le pressentiment", de Jean Pierre Darroussin, le vendredi 27 avril

 

  • Comédien désormais familier, acteur fétiche de Robert Guédiguian, Jean-Pierre Darroussin se lance ici dans sa seconde expérience de réalisateur - après le court métrage "c'est trop con" en 1995 - en adaptant un roman d'Emmanuel Bove, écrivain discret de la première moitié du vingtième siècle.


Vendredi 9 mars, à 20h30, diffusion de Kes de Ken Loach.

Le feuillet de la séance du film Kes est disponible sur le site.

  • Kes est la première et brillante réussite d'une méthode que Ken Loach, héritier de l'école documentaire anglaise, allait appliquer à toute son œuvre. On y découvre sa sensibilité, le contraire de la sensiblerie. Vingt-six ans après, Kes n'a pas pris une ride. On envie les spectateurs qui vont le découvrir..., TELERAMA
  • Pas de sentimentalisme, pas de mélo mais un réalisme sobre et sec, l'histoire bouleversante d'un enfant incompris et brisé, tout comme le sera deux ans plus tard, l’héroïne de « Family life » par le système psychiatrique, PARISCOPE

Le feuillet de la séance du film Angèle et Tony est disponible !

  • Prochaine projection: Angèle et Tony d'Alix Delaporte, vendredi 27 janvier à 20h30.
  • "Un port de pêche en Normandie.Angèle a de bonnes raisons de se construire une nouvelle vie lorsqu’elle débarque dans celle de Tony, marin pêcheur en quête de sentiments. Malgré le désir qu’il a pour elle, Tony garde ses distances. Angèle le cherche. Tony l’observe. Trop belle, trop déroutante, il ne peut croire qu’elle est là pour lui…"
  • "Le décor est crucial. Port-en-Bessin, Calvados. Falaises sur la Manche, chalutiers revenant du large, crispation sociale. La crise économique frappe l'industrie de la pêche. Incendies de cageots, affrontements avec les CRS, crâne ouvert à la matraque. Plus tard, les travailleurs en colère iront déverser des poissons devant la préfecture. Certains se retrouveront au poste. Rapports tendus sur le plan politique, atmosphère crispée dans cette famille dont le père s'est perdu en mer."  Le Monde.fr, 25 janvier 2011


  • 18 personnes dans la salle lors de la troisième projection. Ce nombre grandissant de spectateurs nous encourage et nous permet d'envisager avec optimisme la suite de cette première année d'existence du cine-club.
  • Nous espérons accueillir encore de nouveaux adhérents lors de notre prochaine projection, Le miroir magique, de Manoel de Oliveira, le vendredi 16 décembre à 20h30.

  • Le 25 novembre se déroulera une nouvelle séance du cinéclub de Bouchemaine. La projection est « Lisbonne story » de Wim Wende rs. Dans ce film, Phillip Winter, ingénieur du son, part au Portugal rejoindre son ami cinéaste Friedrich, qui l'appelle au secours. Sur place, po int de Friedrich. Dans la grande maison qu'il habitait, le cinéaste n'a laissé qu'un film inachevé. Phillip décide alors de mettre du son sur les images muettes et part ainsi à la recherche de son ami.

  • Lisbonne story est le troisième film du cycle consacré au Portugal proposé par le cinéclub. Le miroir magique de Manoel de Oliveira permettra de clore cette série et sera présenté le 16 décembre.


Départ du cinéclub !

  • Lors de la première séance du cinéclub, le vendredi 23 septembre, nous étions 9 ... ce qui est un bon début ! A l'issue de la projection, nous avons échangé autour d'un verre sur le film et l'avenir du cinéclub en terme de programmation.La prochaine projection: "belle toujours" se déroulera le vendredi 28 octobre.

 


Pourquoi un ciné club à Bouchemaine ?

  • Partager avec des Bouchemainois des moments conviviaux autour de projections de films, utiliser cette nouvelle salle des boites à culture, être utile à notre commune en faisant fonctionner une nouvelle association et se sensibiliser à un cinéma différent, voila qu'elles étaient nos motivations lorsque nous avons eu l'idée de créer un ciné club sur Bouchemaine.
  • "Une séance de Ciné-Club, c'est une fête, centrée sur un art qui est aussi le langage de notre temps; c'est une ouverture sur le monde, sur l'universalité de l'homme. C'est un espace d'échange, de discussion, de connaissance, de formation"
  • Mais créer un ciné club impose l'affiliation à une Fédération "habilitée à diffuser la culture par le film". C'est à cette fédération que nous reverserons pour chaque projection les droits de diffusion qu'elle aura préalablement négociée.
  • Tout cela a bien sur un cout élevé. Une adhésion annuelle de 3 € sera donc demandée à chaque membre. Ensuite, différentes formules vous seront proposées pour vous permettre d'assister aux projections. Une dizaine de films seront projetés cette année. Nous fonctionnerons par cycle. Les films seront très souvent présentés par des intervenants de l'association ou par des personnes ressources (enseignants "art du cinéma", professionnels ...). A la suite de chaque projection, un moment convivial sera proposé aux adhérents: pot, dégustation de produits locaux ...
  • Pour cette première année, nous vous proposons de faire un tour d'Europe cinématographique afin de découvrir différents réalisateurs. Bouchemaine étant jumelée avec la région du Haut Douro au Portugal, nous commencerons pas un cycle portugais.